Le jour où tu poses le deuxième pied….

Après 48h de suspense (et 12 coups de fils qui ont sonné dans le vide), nous avons appris ce matin que nous avions une belle petite boite de 6 œufs qui nous attendait sur la banquise.

J’ai failli me dire que finalement 6 ce n’était pas énorme vu la fournée d’ovocytes que j’avais eu, que cela ne garantissait aucune accroche et qu’on ne savait toujours pas s’il y avait un terrain propice avec toute cette endométriose qui squatte mon bedon et puis finalement j’ai préféré juste sourire et me réjouir.

Parce que des raisons de profiter on en a pas souvent en PMA, alors faut pas s’en priver!

Résultat de recherche d'images pour "photo boite oeufs"

Mes courses au supermarché n’auront plus jamais la même saveur……

Le jour où tu mets un pied sur la banquise

J5 après ponction.

Nous appelons le laboratoire, une fois, deux fois, cinq fois. Enfin, quelqu’un au bout du fil.

« Bonjour, nous sommes Mme Impatiente et Mr Patient, avons-nous des embryons congelés? »

La laborantine nous laisse patienter un court instant.

« Alors, il y en a 1 (ouf au moins un), 2 (mon chiffre porte-bonheur), 3 (comme pour ma fratrie), 4 (multiple de mon chiffre porte-bonheur). Mais vous n’êtes qu’à J5, on attend J6 pour avoir le nombre total (Ahhhh bon?) »

« Donc, il y en a d’autres qui n’ont pas encore été congelés? »

« Oui, 1,2,3. »

On la remercie, lui dit qu’on va la rappeler (la harceler) demain et on raccroche.

Je suis en joie. 4 embryons congelés au moins, c’est ……4 fois plus de chance de réussite. Après le fiasco de la première fois, ça redonne un peu d’espoir. Bien sur, je n’ai pas pensé à demander quel était la qualité des embryons (je ne sais même pas si cela se « fait ») et maintenant je m’en mords un peu les doigts, mais c’est pas grave, j’ai juste envie de me réjouir pendant ces prochaines 24h.

Walking GIF

Le jour où la FIV 2 prend un tour inattendu….

Hier avait lieu ma deuxième ponction.

Nous nous sommes donc rendus à l’hôpital comme la première fois (l’excitation de la nouveauté en moins) et tout s’est déroulé à peu prés comme pour cette première tentative jusqu’au résultat de la ponction.

A 9h, je tombe dans les bras de Morphée, pour me réveiller une grosse demi-heure plus tard en salle de réveil. Vers 10h30, je remonte dans ma chambre. Je discute un peu avec ma voisine qui fait sa première FIV et a très envie d’être rassurée « Mais c’est possible d’être enceinte après une première FIV? ». En habituée que je ne pensais jamais devenir, je lui parle un peu de ce qui va se passer pour elle par la suite. Je suis étonnée de voir à quel point elle n’est pas au courant du protocole. Elle ne savait même pas qu’il était possible de congeler les embryons pour faire un TEC. Au vu de sa non connaissance du sujet, je lui souhaite vraiment de réussir à cette première tentative. Ça en fera une qui ne sera pas complétement désillusionnée par la PMA.

Vers 12h, le labo appelle Mr Patient.C’est nouveau ça……

Je comprends des brides de la conversation. Il y a 27 ovocytes ( what?)  ils veulent faire 1/3 en FIV classique et 2/3 en FIV ICSI et nous demandent si nous sommes d’accords. On est un peu scotché et on leur répond qu’on leur fait confiance, qu’ils fassent cela s’ils pensent que c’est la meilleure solution.

Une infirmière vient chercher ma voisine et nous dit de patienter. Je me dis que cela pue un peu. La dernière fois, l’infirmière nous avait fait le débrief à toutes les deux dans la chambre. Vers 13h, deux médecins entrent dans la chambre. Elles nous expliquent qu’elles ont trouvé du liquide lors de la ponction, le risque d’hyperstimulation est élevé donc transfert annulé. Mince, c’est possible cela?

Je vais être mises sous traitement anti-coagulant pendant 3 semaines. On envisagera le transfert dans 2 cycles. Grrrrr…….

De retour à la maison, la déception est là mais je prends sur moi et dors une bonne partie de l’après-midi. Depuis, hier, je me surveille. J’ai lu qu’une hyperstimulation c’était bien douloureux et j’aimerais autant m’en passer. Mais dans un coin de ma tête, je ne peux occulter que les transferts suivis d’hyperstimulation sont souvent des transferts gagnants et je peste que celle-ci n’ait pas pointé le bout de son nez quelques jours plus tard…..

Maintenant, attente dans la joie et l’allégresse  pour savoir si des embryons passeront la phase de la congélation. Résultat le jour de mon anniversaire. On verra si DNLP me prépare un beau cadeau ou une grosse claque dans ma tronche…..

Cigarette Smoking GIF by Juno Calypso - Find & Share on GIPHY

 

 

 

Le jour où tu deviens une pro de la piquouse…..

Moi et les piqures ca fait deux…..

Enfant, la simple vue d’une goutte de sang me faisait tourner de l’œil. Adulte, j’ai gardé une certaine phobie du sang et de tout ce qui touche de près ou de loin à l’hôpital.

Lors de ma première opération (opération anodine sur une jambe), vers 25 ans, je suis tombée dans les pommes alors que le médecin me faisait passer un examen totalement indolore avant l’opération.

Le simple récit d’une opération ou d’un problème médical me terrorise et fait bien marrer mon entourage.

Bref, devoir passer par la PMA pour faire un enfant n’est pas anodin de ce point de vue là.

Du coup pour ma première FIV, il était hors de question que je me fasse moi-même mes piqures (et en plus elles faisaient mal). Heureusement mon chéri était toujours là pour s’en occuper. Mais pour cette deuxième FIV, nos emploi du temps concordent bien moins et les piqures de Puregon me semblent plus faciles que celles de Fertistart). J’ai donc dû me faire ma première piqures moi-même, il y a une semaine. Et ce soir, c’était ma troisième!

J’en tire une véritable fierté et ça fait un peu de bien car l’infertilité a mis à mal l’estime que je peux avoir de moi en ce moment.

Nicole Richie Hair Flip GIF - Find & Share on GIPHY

 

Le jour où je n’aurais pas dû aller à cet anniversaire….

En février, j’apprends la grossesse d’une amie proche, Lise. Après l’annonce, les larmes au bord des yeux, je lutte, je lutte mais je m’effondre lorsqu’elle me demande comment se passe la PMA. Je suis dévorée par un sentiment d’injustice (pourquoi je galère autant?), de jalousie ( pourquoi elle réussit au premier cycle?) et de culpabilité (pourquoi je n’arrive pas à me réjouir pour elle?). Et une peur s’installe dans ma vie : est-ce que notre amitié survivra à cela? Et avec mes autres amies?

En mars, on va boire un verre ensemble. On discute de tout et de rien (un peu de PMA, un peu de grossesse), au début tout va bien, je gère…..mais dans ma tête, je ne gère pas si bien que ça (injustice, jalousie et culpabilité sont de retour) et je finis par m’éclipser un peu plus tôt que prévu.

En avril, on passe une après-midi entre amis. On ne parle ni de PMA ni de grossesse. Ça fait tellement de bien….

Début mai, je vois une amie en commun qui m’écoute et me soutient depuis le début de mes galères. Je lui explique mes angoisses liées à cette amitié, elle me fait comprendre que Lise aimerait que je m’implique plus dans sa grossesse. J’envoie un petit sms à Lise pour m’excuser de ne pas être très présente en ce moment pour elle mais que je pense à elle malgré tout. Je culpabilise vraiment car j’ai l’impression de ne pas être une bonne amie. Pas de réponse…..

Il y a quelques jours, nous avons fêté son anniversaire. J’étais bien fatiguée par les traitements et j’avais ce soir là des douleurs au ventre. J’ai passé la soirée à l’écouter parler de ses projets futurs, de sa grossesse, sans jamais avoir une seule question sur comment j’allais, où j’en étais des traitements…..

Ça m’a fait de la peine sur le coup. J’en avais même franchement gros sur la patate puis j’ai saisi que nous ne pouvions pas nous comprendre actuellement. Elle vit l’un des plus beaux moments de sa vie, et moi très certainement l’un des plus difficiles. Comment pourrions-nous nous comprendre mutuellement?

Aller à son anniversaire, m’a fait prendre conscience de ce fossé dans nos vies. Finalement c’était sans doute la meilleure chose à faire pour arrêter de culpabiliser. Je ne suis pas parfaite, et elle non plus. Nous verrons bien si cette amitié survit aux bouleversements que nous vivons actuellement……

Cruel Intentions Friendship GIF - Find & Share on GIPHY